Nouvelles du secteur

Lettre Ouverte - Vous coiffez portes closes ? Car il y en a qui le font.


19/11/2020
Lettre Ouverte - Vous coiffez portes closes ? Car il y en a qui le font.  cover photo

Chers ministres, virologues, décideurs politiques de ce pays,

En tant qu'organisation sectorielle, Coiffure.org, nous avons senti l’orage arriver dès que les courbes des contaminations du Coronavirus ont grimpé. Un deuxième confinement s’annonçait et alors que les coiffeurs ont travaillé dans des conditions de sécurité optimales, votre décision a été de fermer à nouveau les salons de coiffure. Suite aux nombreux témoignages que nous avons reçus des coiffeurs après la première fermeture, nous avons immédiatement exprimé notre inquiétude. La détresse financière des coiffeurs et de leurs collaborateurs a poussé nombreux d’entre eux à travailler à huis clos, à domicile, pendant la première fermeture sous la pression de leurs clients.

Notre position était donc de demander à maintenir les salons de coiffure ouverts de manière sûre et saine. Ainsi, le contrôle était possible et a permis de limiter les infections dans les salons de coiffure grâce notamment au port des masques, tant par le coiffeur que le client. Nous devons aussi constater que les gouvernements de 60 % des pays européens ont le même avis et maintiennent les salons de coiffure ouverts de manière contrôlée. Notons également que les salons de coiffure belges situés à la frontière avec l'Allemagne, les Pays-Bas et le Luxembourg font le triste constat que la majorité de leurs clients traversent la frontière pour se rendre chez le coiffeur.

Les coiffeurs nous font savoir que pendant ce deuxième confinement, la pression des clients est encore plus importante, à un point tel que ceux qui respectent les règles perdent des clients. Chaque jour, nous recevons des messages de coiffeurs qui sont approchés par des clients qui leur demandent de faire une exception pour eux. Les clients s'adressent à leur coiffeur/se en disant : « Coiffez-moi portes closes, car de toute façon il y en a qui le font ».

C'est pourquoi nous plaidons pour une réouverture et certainement le 14 décembre, date à laquelle nous recommencerons à travailler selon les protocoles en vigueur. Les coiffeurs ont énormément investi pour organiser leur salon de coiffure de façon à les protéger contre le coronavirus : prestation sur rendez-vous, désinfection, port de masques, nettoyage des sièges et tablettes de coiffage, installation de parois, mise hors service de sièges et de bacs de lavage...

La fin de l'année approche et même si nous serons dans l’obligation de la célébrer en bulle restreinte, c’est le moment de l’année où tout le monde souhaite être présentable. Nous vivons tous une période éprouvante, pendant laquelle il est d’autant plus important de se sentir bien et les coiffeurs peuvent contribuer au bien-être de leurs clients. Sachez que le coiffeur est souvent plus qu'un simple créateur. C’est également une personne à laquelle le/la client(e) peut se confier. Donnez aux coiffeurs la possibilité de prendre soin de leurs clients !

Une étude que nous avons mené en partenariat avec L’Oréal démontre que les clients se sentent en sécurité chez le coiffeur. Plus de 96 % des clients ont indiqué qu'ils se sentent en sécurité chez le coiffeur et continuent d'y aller aussi souvent qu’avant la crise du Covid-19. Plus de 90 % ont affirmé que leur coiffeur a fait des efforts suffisants pour travailler en toute sécurité dans le salon de coiffure. Et 50 % des personnes interrogées ont clairement fait savoir qu'elles seraient très insatisfaites si leur coiffeur/se était contraint(e) de fermer.

En sus, s'ajoute l'aspect financier. Le monde de la coiffure a été choqué en apprenant qu'une barbière liégeoise de 24 ans, Alysson, a mis fin à ses jours. À peine trois mois après l'ouverture de son salon de coiffure, on lui a conseillé de faire aveu de faillite. Elle n'est sans doute pas la seule à éprouver des difficultés financières. La Région wallonne et la Région bruxelloise n’ont d’ailleurs toujours pas prévu de mesures de soutien supplémentaires pour les coiffeurs.

Les coiffeurs sont des créateurs, ils fournissent des services et vendent des produits, et les mesures de soutien sont pour beaucoup d'entre eux insuffisantes pour garder la tête hors de l’eau. De plus, leurs clients peuvent acheter tous les produits cosmétiques capillaires dans les supermarchés, les pharmacies et les drogueries, qui restent quant à eux ouverts.

Nous préconisons donc l'ouverture des salons de coiffure de manière sûre. Donnez aux gens l’opportunité de s’occuper de leur apparence physique. Suivez la majorité de vos collègues européens. Refusez le travail non déclaré. Soutenez l'industrie de la coiffure car elle en a bien besoin.

L’organisation sectorielle Coiffure.org

&nsbp;