Nouvelles du secteur

L’allocation parentale COVID19 pour indépendants prolongée jusque fin septembre


30/07/2020
L’allocation parentale COVID19 pour indépendants prolongée jusque fin septembre cover photo

« Une mesure supplémentaire pour davantage encore permettre aux indépendants de mieux concilier vie professionnelle et familiale en cette période compliquée » souligne DUCARME

A l’initiative du Ministre des Indépendants Denis DUCARME, l’allocation parentale COVID19 au profit des travailleurs indépendants a été prolongée jusqu’au 30 septembre ce vendredi par le Conseil des ministres. A l’instar des salariés, le montant de cette allocation augmentera pour certains bénéficiaires. Une mesure dont le budget est estimé à 4,5 millions d’euros.

Le Ministre des Indépendants Denis DUCARME : « J’avais déjà pu obtenir une prolongation de l’allocation parentale COVID19 en juillet et en août afin que les indépendants puissent mieux concilier leur vie familiale et leurs impératifs professionnels. De nombreux parents indépendants ont en effet repris leur activité sans nécessairement disposer d’une solution de garde pour leurs enfants. Une situation qui risque de se prolonger pendant les vacances d’été. »

« La rentrée de septembre sera aussi un moment particulier. De nombreux enfants n’ont pu se rendre à l’école pendant plusieurs mois. Certains ont pu retourner à l’école ces dernières semaines mais dans un contexte très particulier. Il est donc important de permettre aux parents indépendants de prendre le temps nécessaire pour accompagner au mieux leurs enfants au moment de la rentrée scolaire. Voilà pourquoi j’ai pu obtenir du Conseil des ministres que cette allocation parentale COVID soit prolongée jusque fin septembre. »

L’allocation parentale COVID19 initiée par le Ministre DUCARME s’adresse initialement aux travailleurs indépendants à titre principal qui ont poursuivi ou repris leurs activités en mai et juin, mais qui ont été amenés à réduire leur temps de travail pour s’occuper d’un ou plusieurs enfants de moins de 12 ans ou en situation de handicap. La mesure a été une première fois étendue pour juillet et août en raison de la difficulté de trouver des solutions de garde pour les enfants pendant les vacances d’été.

Toutefois, après 6 mois sans école ou , il ne sera pas facile pour les enfants, notamment les plus jeunes, de s'adapter à nouveau au milieu scolaire. Denis DUCARME a obtenu dès lors de prolonger l’allocation parentale COVID19 jusqu’à la fin du mois de septembre.
Le Conseil des Ministres a également approuvé l’augmentation du montant de l’allocation pour le travailleur indépendant cohabitant exclusivement avec un ou plusieurs enfants dont il a la charge (famille monoparentale). A partir de juillet, à l’instar des travailleurs salariés, le montant atteindra donc 1050,00 euros pour le travailleur indépendant isolé, au lieu de 875,00 euros auparavant. Le montant de base s’élève à 532,24 euros, mais est augmenté à 638,69 euros lorsqu’il s’agit d’un enfant handicapé.

Cette mesure vise la garde d’enfants de moins de 12 ans ou en situation de handicap, en raison de la crise COVID19. Pour pouvoir prétendre à l’indemnité, le travailleur indépendant doit interrompre partiellement son activité pour prendre en charge la garde d’un ou plusieurs enfants.

L’allocation parentale n’est pas cumulable avec le droit passerelle auquel les indépendants peuvent déjà prétendre.

Le coût de la mesure de prolongation pour le mois de septembre 2020 et de l’augmentation du barème de l’allocation à partir de juillet 2020 est estimé à 4,5 millions euros.

&nsbp;