Nouvelles du secteur

C'est ainsi que Glenn Saye a vécu l'après-lockdown


10/09/2020
 C'est ainsi que Glenn Saye a vécu l'après-lockdown cover photo

Glenn Saey, 24 ans
The cave Antwerp, Anvers.

Je me souviens de la première fois où j'ai entendu dire que nous pourrions rouvrir. Le Conseil de Sécurité venait d’annoncer que le redémarrage était autorisé et la première chose à laquelle j’ai pensé était les heureuses retrouvailles avec nos clients. Certains d'entre eux viennent depuis si longtemps qu'ils sont presque devenus des membres de la famille. J'avais vraiment hâte de les revoir.

J'ai remarqué que certains collègues du secteur avaient un peu peur du redémarrage, mais ce n'était pas le cas pour nous. Nous étions bien préparés et avions pris toutes les mesures de précaution qui s’imposaient.

Ce qui a certainement aussi constitué une valeur ajoutée lors de la réouverture, c'est la communication fluide et claire au sein de notre équipe et envers les clients. Tout le monde a fait preuve d'une grande compréhension. Bien sûr, au début, nous devions souvent rappeler les mesures à respecter, mais entre-temps, tout le monde s’y est habitué. Fort heureusement, car nous avons reçu un tsunami de réservations dès le redémarrage. Les « coupes corona » étaient nombreuses. Depuis, notre agenda s’est quelque peu allégé, mais il reste agréablement chargé.

Travailler en période de coronavirus a demandé des ajustements. Le port du masque buccal et de l'écran facial en sont les exemples les plus marquants. Personnellement je n’éprouve aucune difficulté à porter le masque buccal, mais je vois beaucoup de gens dans le secteur se plaindre de maux de tête, de gorge sèche, etc. mais je n'en ai pas encore fait l'expérience moi-même. L’écran facial, en revanche, est moins mon truc.

La crise du coronavirus nous a appris que nous prenons beaucoup de choses pour acquises. Nous avons repris depuis un certain temps maintenant et je profite de mon travail plus que jamais. Pendant quelques semaines nous avons travaillé plus que pendant n’importe quelle période de fin d’année, mais cela nous a permis d'acquérir l'expérience nécessaire pour travailler sous pression et c’est une chose qui nous servira encore à l’avenir. Notre équipe en est ressortie tellement renforcée et nous savons que nous pouvons compter l’un sur l’autre.

Coiffure.org a fourni à mon employeur toute les informations nécessaires et nous, en tant que collaborateurs, en avons également bénéficié. Les outils qui nous ont été donnés ont constitué une bonne base pour nous remettre au travail, également par rapport au client.

Nous ne pouvons qu'espérer que chacun continue à respecter ces mesures avec sagesse. Maintenant que la situation se stabilise, une deuxième fermeture nous donnerait le coup de grâce.

 

&nsbp;